Chanvre

Chanvre : son utilité dans l’isolation

Le chanvre s’adapte aussi bien à l’isolation thermique que phonique des murs et des cloisons. Le chanvre possède un coefficient de conductivité thermique égal à celui des laines minérales. Il est très employé pour les planchers et les rampants de toiture.

Le chanvre et le coton composent la catégorie d’isolants végétaux qui est parfaite pour les chantiers de rénovation. Par ailleurs, ces deux types d’isolants sont dits hygro-régulateurs, grâce à leur pouvoir d’absorption d’humidité très élevé. Sous sa forme brute, le chanvre en granulats ou la chènevotte s’utilise aussi dans les mortiers de chaux et le béton de chaux isolant pour la réalisation de dalles isolantes, murs banchés ou pour l’isolation de murs.

 Propriétés du chanvre :

  • Léger : de 120 à 350 kg/m3, après 3 semaines de séchage.
  • Isolant : très bon isolant thermique et phonique.
  • Améliore la sensation de confort (chaleur surfacique)
  • Absence de condensation : très bonne régulation hygrométrique sans condensation. Parfaite gestion des vapeurs d’eau.
  • Assainissant : par sa composition, possède naturellement des qualités fongicides et sanitaires élevées.
  • Durable : ne subit pas d’altération dans le temps, pas de modification de la masse volumique.
  • Respectueux : produit exemplaire en terme de développement durable, de la production de tous ses ingrédients jusqu’à son recyclage total.
  • Valeur ajoutée pour votre patrimoine : dans la construction neuve comme en rénovation, c’est un matériau valorisant, non susceptible de méfaits sur la santé, y compris sur le long terme.